Gelées dans le Gard : un plan d’urgence et la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

Le 8 avril 2021,

Les gelées qui ont frappé le Gard cette nuit auraient anéanti 20% à 40% des récoltes rien que pour les secteurs les plus épargnés, allant jusqu’à 100% de pertes dans les zones les plus touchées. Une véritable hécatombe. C’est pourquoi j’ai demandé au gouvernement un plan d’urgence et la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour sauver nos agriculteurs.

Alors que les risques météorologiques et environnementaux se multiplient, j’ai également saisi le Ministre de l’Agriculture par question écrite à l'Assemblée nationale, pour lui demander de faciliter l’accès à une assurance multirisque climatique pour nos agriculteurs. En effet, à cause de franchises et de coûts trop élevés, seulement un tiers des surfaces agricoles totales du pays étaient couvertes par un contrat d’assurance multirisque climatique en 2020. Tout doit être fait pour protéger nos agriculteurs des aléas climatiques et leur assurer une juste rémunération de leur travail.

J’adresse tout mon soutien aux agriculteurs gardois, en particulier les viticulteurs et arboriculteurs, face à cette nouvelle épreuve brutale qui s’ajoute au contexte difficile de la crise sanitaire. Ils peuvent compter sur le Rassemblement National pour les défendre.

Nicolas Meizonnet, Député RN du Gard, Conseiller départemental du canton de Vauvert.