Motion de censure déposée par LFI : le pouvoir d’achat des Français ne peut attendre !

Le 11 juillet 2022,

Accorder une majorité à cette motion de censure aurait pour effet le report du projet de loi sur le pouvoir d’achat fin septembre dans le meilleur des cas.

Or, même s'il s’avère imparfait, il n'y a aucune de raison bloquer ce projet de loi urgent et attendu par les Français qui permet notamment la revalorisation des retraites et des APL pour les étudiants, et le maintien du bouclier tarifaire sur les énergies.

Le pouvoir d’achat est aujourd'hui la première préoccupation des Français, et tout ce qui peut permettre de l’améliorer doit faire l'objet d'aucune obstruction.

Comme l'a dit et répété Marine Le Pen notre présidente de groupe à l'Assemblée nationale, notre opposition sera ferme et sans compromission, mais sérieuse et constructive.

Avec le dépôt de cette motion de censure, les élus de LFI ont cherché à faire un coup de com et a semé la pagaille alors même qu'ils savaient qu'elle n'avait aucune chance d'aboutir.

Comment peut-on vouloir bloquer le pays quelques jours après les élections alors que le portefeuille des Français est si durement touché par l’inflation ? On leur laisse cette politique spectacle totalement inefficace. L’Assemblée nationale n’est pas un cirque !

Notre groupe va continuer à travailler, à veiller à l’amélioration du quotidien de nos concitoyens et à les défendre sur les thèmes sur lesquels ils nous ont élus : le pouvoir d’achat, la lutte contre l’insécurité, la réduction de l’immigration, la défense des libertés, l’amélioration des services publics, etc.

Le groupe RN se garde évidemment le droit de déposer une motion de censure dans le futur si le gouvernement présentait un projet de loi nocif pour la France et les Français.