Nicolas Meizonnet rend hommage aux Harkis aux Invalides à Paris


Paris, le 25 septembre 2021, En cette journée d'hommage national aux Harkis, je tiens à saluer la mémoire des femmes et des hommes qui ont été sacrifiés pour avoir choisi la France. A ce titre, je n’étais exceptionnellement pas présent à la cérémonie d'hommage à Nîmes comme chaque année mais aux côtés de Marine Le Pen et de parlementaires du Rassemblement National à l'hommage national qui s'est tenu ce matin aux Invalides à Paris. Si je salue la création d'un fonds visant à réparer les préjudices subis par les Harkis, je déplore qu'Emmanuel Macron se saisisse de cette cause par clientélisme électoral à l'approche de l'élection présidentielle. Non seulement ce dernier a occulté cette tragédie durant l'ensemble de son quinquennat, mais en plus le Président a insulté les Harkis et pieds-noirs en donnant des gages au FLN lorsqu'il a qualifié la colonisation de "crime contre l'humanité". Parce que le RN a toujours été fidèle aux Harkis et à leur juste combat depuis des décennies, j’ai déposé une proposition de loi à l'Assemblée nationale le 26 mai 2020 avec Louis Aliot afin de reconnaître le 12 mai comme journée nationale du souvenir de l'abandon des Harkis. La France s’honorerait aussi à retirer la date officielle du 19 mars qui ne signe pas la fin de la guerre d’Algérie mais le début du massacre des Harkis. Les Harkis et leurs descendants peuvent toujours compter sur le Rassemblement National pour défendre leur honneur et tout faire afin de leur rendre la place qu'ils méritent et la reconnaissance que la France leur doit. Nicolas MEIZONNET

Député RN du Gard