Mon discours d'Aigues-Mortes

Discours prononcé le 03 mars 2022, à Aigues-Mortes, en ouverture de la réunion publique de Marine Le Pen


Seul le prononcé fait foi.

Chers amis, Quel bonheur ! Quel immense bonheur de vous voir si nombreux aujourd’hui ! J’en profite bien sûr pour tous vous saluer et saluer l’ensemble des élus qui sont dans la salle. Nos trois députés européens : France Jamet, Mathilde Androuet, Jean-Paul Garraud ; notre Conseiller régional et Grand Commis de l’État Hervé Fabre-Aubrespy ; M. le maire de Beaucaire, notre ami Julien Sanchez, et tous les autres : Conseillers régionaux, départementaux, municipaux qui portent votre voix et vous défendent dans les différentes assemblées ! Quel bonheur je vous disais et quel honneur pour moi d’avoir à prononcer ces quelques mots, ici, en Petite Camargue, dans ma circonscription, au pied de notre magnifique cité d’Aigues-Mortes, pour la venue de notre candidate à l’élection présidentielle : Marine Le Pen ! Et aussi, mes amis, quel symbole ! Quel symbole, alors que toute la Camargue rendra hommage, demain, à une femme, Fanfonne Guillierme, qui fut la première manadière à s’imposer dans ce monde rugueux, rude, viril, qu’est celui de la bouvine. Parce qu’elle avait la foi, la fe di biou comme on dit chez nous, l’amour, la passion, l’envie de faire vivre et vibrer nos traditions. Et quel symbole surtout en ce lieu chargé d’histoire, dont Saint-Louis, roi conquérant et réformateur, en fit l’un des premiers ports du Royaume de France ouvert sur la Méditerranée. Pu-t-il imaginer que quelques siècles plus tard, la tour de Constance qu’il fit bâtir enferma en son sein pendant 38 ans, Marie Durand, une femme encore, parce qu’elle refusait d’abjurer sa foi. On dit qu’elle grava à la seule force de ses ongles dans ces pierres qui la tenaient prisonnière un mot : RESISTER ! L’Histoire de France est faite de ces hommes, de ces femmes ! qui résistent, qui ne se résignent pas face au tragique, aux peines et aux souffrances que les évènements imposent. L’Histoire de France nous rappelle ce que les mots courage, loyauté, détermination signifient. Elle nous enseigne d’où nous venons et nous guide dans les combats que nous menons aujourd’hui. Car oui, mes amis, cette élection présidentielle est bel et bien un combat. Un combat de civilisation. Un combat qui oppose deux visions : celle que porte les patriotes que nous sommes, aux côtés de Marine, et qui veulent que la France retrouve sa grandeur, sa puissance, son indépendance ; et celle qu’incarne Emmanuel Macron d’une France noyée dans un magma mondialisé où la loi du marché règne en maître. Ce combat, mes amis, nous devons le gagner ! Nous devons le gagner aujourd’hui ! Nous devons le gagner maintenant ! Nous ne pouvons plus attendre. Parce que nous ne voulons pas voir notre peuple et notre identité disparaitre. Parce que nous, qui appartenons au pays des penseurs et des Lumières, ne voulons pas nous voir submergés par des populations cherchant à nous imposer leur culture, leur idéologie, leurs modes de vie d’un autre temps. Parce que nous ne voulons pas être sacrifiés sur l’autel du mondialisme exacerbé qui nous réduit à l’état de simple consommateur. Nous payons aujourd’hui des décennies de déclassement. Déclassement social, déclassement industriel, déclassement politique. Chez nous, dans ce département du Gard qui est l’un des plus beaux mais aussi l’un plus pauvres de France, ce grand reniement des politiques vis-à-vis de la France rurale est notre quotidien ! Des écoles ferment, des bureaux de poste ferment, nous manquons de médecins… Les entreprises partent ou mettent la clé sous la porte. Peu viennent s’installer dans ces conditions. Alors, mes amis, il est temps. Il est temps de mettre fin à cette spirale infernale. Il est temps de renouer avec cette France qu’on aime. Il est temps de tout changer. Il est temps de retrouver une France apaisée et unifiée. Il est temps de rendre leur pays et leur argent aux Français. Il est temps de conduire une femme forte, solide, expérimentée à l’Élysée. Sa candidature est pour nous et pour notre pays le dernier rempart : le dernier rempart contre l’islamisme, le dernier rempart contre le déclassement, le dernier rempart contre la mondialisation sauvage, et c’est au pied des remparts de cette magnifique cité d’Aigues-Mortes que nous la recevons, celle que vous attendez tous, notre candidate, Marine Le Pen ! ▶️ Voir le discours en vidéo : https://youtu.be/TyQtMbexOk8